Accueil du site > Environnement > Natura 2000 et ENS

Natura 2000 et ENS

Contenu de la page : Natura 2000 et ENS

Dans le cadre du programme européen Natura 2000 et du programme départemental Espaces Naturels Sensibles (ENS), la Communauté de Communes de la Côtière à Montluel s’engage à préserver la biodiversité des milieux alluviaux et aquatiques du fleuve Rhône, de Jons à Anthon. Le Rhône, dans ses formes passées et actuelles, est accompagné de milieux annexes comme les lônes, les forêts alluviales, les pelouses sèches, les champs d’expansion de crue … Chacun de ces milieux est interdépendant avec le fleuve. Un mauvais fonctionnement d’une lône ou d’une forêt alluviale viendrait perturber le Rhône et réciproquement. La 3CM s’engage donc à surveiller l’équilibre de ces milieux naturels sensibles.

Préserver une alimentation en eau des lônes.
Une lône est un ancien bras fluvial, vestige du fonctionnement passé du cours d’eau. Au fil du temps, le fleuve évolue, se divise en plusieurs bras, puis naturellement ou en raison de l’impact des activités humaines, certains bras s’obstruent à l’amont et parfois également à l’aval. Il est alors alimenté par l’eau de ruissellement et par la nappe d’eau souterraine. Le Rhône est accompagné de nombreuses lônes situées sur le territoire de la Communauté de Communes : Lône de la Ferrande, Lône de la Chaume, Lône du Grand Gravier, Lône de la Violette … Les lônes, de par leur fonctionnement particulier, sont des milieux riches en biodiversité. Pour préserver cette richesse patrimoniale, il est nécessaire de maintenir dans les lônes une alimentation en eau en quantité suffisante et de bonne qualité.

Protéger les forêts alluviales et les pelouses sèches.
La forêt alluviale est alimentée en eau par la nappe d’accompagnement du fleuve, mais également par ses crues. Elle permet l’étalement des crues, l’auto-épuration de l’eau qui y circule, la recharge de la nappe d’eau souterraine… Ce poumon vert a aussi un rôle de régulation. Des espèces animales et végétales spécifiques y trouvent un abri. Au fil des temps, ces forêts ont été impactées par l’exploitation forestière. Localement, elle a été coupée pour faire place à des peupleraies d’exploitation. Ces activités ont perturbé la vie qui s’y trouve. Le territoire de la 3CM abrite également un milieu particulier : les pelouses sèches. Elles occupent des secteurs sableux éloignés des crues du Rhône et des remontées de la nappe phréatique. Leur surface est assez faible, mais elles accueillent des espèces rares comme les orchidées, ou autres espèces adaptées à la sécheresse. Aussi, il convient de sensibiliser la population sur la richesse que constitue ce patrimoine pour l’amener à comprendre ce caractère exceptionnel de ce dernier et éviter que les pelouses sèches ne deviennent des terrains de jeu (cross, quads…) des zones de parking ou des zones de dépôts sauvages.

Natura 2000 et Espaces Naturels Sensibles : pourquoi ces appellations ?
Le réseau Natura 2000 est le réseau des sites naturels les plus remarquables de l’Union Européenne. Son objectif est de concilier les activités humaines et les engagements pour la biodiversité dans le principe de développement durable. L’Europe, aux côtés de l’Etat français, s’engage pour la préservation de ces milieux. En 2012, la 3CM a été désignée par le Préfet « structure porteuse de l’animation du site des milieux alluviaux et aquatiques du fleuve Rhône de Jons à Anthon ». Elle a été renouvelée structure animatrice en 2017 pour une nouvelle période de 3 ans. Le département de l’Ain, quant à lui, a la volonté de préserver les espaces naturels sensibles de son territoire et identifie les secteurs les plus remarquables afin d’apporter des moyens de préservation de ces milieux en collaboration avec les acteurs locaux. En 2015, le site des milieux alluviaux et aquatiques du fleuve Rhône, de Jons à Anthon a été labellisé Espace Naturel Sensible. La 3CM s’engage pour la mise en œuvre des actions de protection de ces milieux remarquables.

Site local de Natura 2000 (Rhône de Jons à Anthon) en quelques chiffres :

  • surface du site 384 ha, répartis sur 5 communes (Niévroz, Balan, Saint Maurice de Gourdans (01), Jons (69) et Villette d’Anthon (38),
  • 3 milieux remarquables : Lône de la Chaume, Lône du Grand Gravier et Lône de la Ferrande, soit 1.69ha,
  • 8.67 ha de pelouses sèches,
  • 135.44 ha de forêts alluviales,
  • 25 espèces animales reconnues d’intérêt patrimonial au niveau européen (9) ou national (16),
  • 16 espèces végétales patrimoniales reconnues au niveau national …